43. SANEF SENLIS HARCELEMENT MORAL

 

 

 

"QUELQUES REVELATIONS SUR MON FRERE FRANTZ ET SON TRAVAIL A LA SANEF SENLIS"

 

 

"Il faut quand même que je fasse un aparté sur mon frère jumeau, et sur sa vie professionnelle, ce blog a été créé uniquement pour dénoncer les magouilles des élus, en particulier ceux de Barbery, mais mon frère me racontait tous les jours, les assauts malveillants répétés de certaines personnes à son travail, (la SANEF de SENLIS), celles-ci seront identifiées en temps utile, je tiens donc à prévenir les responsables de celle-ci, de ne pas être tentés d'utiliser mon blog, pour essayer de se dédouaner de leurs responsabilités...

 

 

 

 Frantz me racontait tout, tous les jours, de son stress, de sa souffrance au travail, du comportement de son responsable direct, Jérôme Fossé, et pas seulement qu'à moi, beaucoup de témoignages ont été écrits, famille ou/et amis, confirmant cet harcèlement moral...

 

 

L'acharnement qui était déployé par certaines personne, venait peut-être du fait qu'un conseiller municipal travaille à la construction de la SANEF, Benoit Vasseur, dont mon frère faisait également partie, ceci expliquant très certainement cela, il avait subi des réflexions à ce sujet, suite à la parution de l'article de "Oise Hebdo" no 878 en date du 29 décembre 2010, il ne faut surtout pas s'opposer à ces voyous qui gèrent nos communes...

 

 

Ils ne sont pas tous comme cela mais il y en a beaucoup malheureusement, et plus particulièrement à BARBERY...

 

 

 

 

Mon frère me racontait que son responsable direct, Jérôme Fossé, lui imposait dans son travail, d'effectuer systématiquement des appels d'offres, or Frantz savait que ce dernier n'en faisait pas à son niveau, pour constamment choisir comme prestataire de service privé, toujours la même société, la "SCET", société centrale pour l'équipement du territoire.

 

 

 

 

Cette société était chargé de la délimitation des délaissés, voire d'autres services, que Frantz savait parfaitement assurer, ces missions faisaient parties de son savoir dans son service concernant le foncier, mais curieusement, elles étaient données à la SCET, en contrepartie d'une rétribution de sommes faramineuses coûtant très chères à la société SANEF. Ces marchés publics étaient attribués de gré à gré sans aucun appel d'offre. Mon frère m'avait souvent indiqué en avoir parlé à Jérôme Fossé, c'est une des causes de disputes régulières et du harcèlement de celui-ci envers mon frère. Le problème est que Frantz, la plupart du temps était obligé de reprendre les études de cette société SCET ou de les effectuer lui-même, les compétences n'y étant pas mais l'attribution honorifique par la suite étant en faveur de Jérôme Fossé et de la SCET...

 

 

 

 

Pour preuve, il suffit de contacter M. Sportouch Thierry, juriste auprès du Ministère de l'Ecologie et du Développement durable, Gestion du réseau autoroutier concédé (DIT/GRN/GRA4), Affaires juridiques et qualité des services basé à LYON...

 

 

 

 

Il est en quelque sorte le surveillant des opérations foncières des autoroutes et entre-autre de la SANEF, et m'a confié que justement ces opérations à SENLIS n'avançaient pas, c'était une catastrophe, je ne l'invente pas, alors pour quelles raisons utiliser les services de la SCEP ?

 

 

 

Pour quels intérêts ?

 

 

 

Dominique Demeilliers, responsable de la construction, et responsable direct de Jérôme Fossé, étant parfaitement au courant de cette situation, l'un et l'autre allant déjeuner souvent avec Mme Molina Nathalie sur Amiens, secrétaire de la SCET dans ce secteur...

 

 

Par contre, c'est le seul qui a contacté Frantz pour prendre de ses nouvelles, et je l'en remercie, Frantz l'aimait bien et lui avait très souvent parlé de ses problèmes, par contre, je lui reproche de ne pas avoir agi plus tôt pour préserver mon frère de cette ambiance nauséabonde de corruption...

 

 

 

Et que dire du comportement abject du directeur de SENLIS, jean-henry barbry, qui n'a même pas envoyé un faire-part de condoléances à ma mère, au décès de mon frère, après + de 30 ans de bons et loyaux services dans cette entreprise de .....

 

 

 

C'est cela la qualité d'un directeur ?

 

 

 

 

Mais attention aux conséquences, et c'est à lui que je m'adresse à nouveau, pour tenter d'utiliser mon blog, afin d'attribuer les conséquences de sa mort uniquement à la commune de Barbery, car tel n'est pas le cas, un stress n'en empêchant pas un autre, celui-ci ayant informé les syndicats de son entreprise de la création de mon blog de citoyen, lors de commissions de CHST, il doit venir souvent aux nouvelles et regarder attentivement les nouveautés sur celui-ci ...

 

 

Il existe toujours une justice, Barbry n'est plus directeur de Senlis, il a été muté à Lyon avec une vingtaine d'employés sous ses ordres, il en avait des centaines avant à Senlis...

 

 

Cela s'appelle soi-disant une promotion, (rires) cachant assurément une mise au placard, et ce n'est que justice, mais mon intuition me dicte qu'il ne sera pas le seul cadre à la SANEF de Senlis a être sanctionné, d'autres vont suivrent...  

 

 

 

Et pire même, le courrier adressé à ma mère par duché-thourillon isabelle en date du 1er février 2012, comportant de graves menaces et surtout sans formule de condoléances, c'est très certainement l'éducation de cette personne qui est en cause, si elle en a reçu une ?

 

 

Si tel est le cas, elle n'a pas dû être bonne, mais elle a le mérite d'être en tout point conforme, au modèle de responsables que cette société emploie... 

 

 

 

 Pour conclure, je citerais une expression que mon frère Frantz disait souvent, "ce n'est pas une fois que l'on a fait dans son froc qu'il faut serrer les fesses..." 

 

 

 

Cette  expression convient très bien à tout ce monde du travail et d'élus !

 

 

 

Hé oui, les Pourris ne sont pas que du coté politique ou administratif, ils en existent beaucoup dans le Privé...