37. CONDAMNATION DE LA SEAO-VEOLIA, A ME REMETTRE LA LISTE DES COMPTEURS D'EAU, REELLEMENT CHANGES LORS DES TRAVAUX FIN 2008, DANS LA RUE DU GAL TAUPIN.

 

 

 

 

CONDAMNATION DE LA SEAO-VEOLIA, A ME REMETTRE LA LISTE DES COMPTEURS D'EAU, REELLEMENT CHANGES LORS DES TRAVAUX FIN 2008, DANS LA RUE DU GAL TAUPIN.

 

 

 

21 COMPTEURS ET NON 26 COMME INDIQUE MENSONGEREMENT PAR LA COMMUNE !

 

 

 

 

VOICI LE JUGEMENT DU 18 JUILLET 2012 DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS, APRES + DE 3 ANS 1/2 D'EFFORTS POUR ENFIN OBTENIR LA PREUVE DU MARCHE PUBLIC FRAUDULEUX, ENTREPRIS AVEC LE DELEGATAIRE ET LA COMMUNE DE BARBERY AU DETRIMENT DES CONTRIBUABLES DU VILLAGE :


 

 

 

 

JUGEMENT-TA-AMIENS-18-07-2012.jpg

 

 

 

JUGEMENT-TA-AMIENS-18-07-2012--1-.jpg

 

 

 

JUGEMENT-TA-AMIENS-18-07-2012--2-.jpg

 

 

 

JUGEMENT-TA-AMIENS-18-07-2012--3-.jpg

 

 

 

JUGEMENT-TA-AMIENS-18-07-2012--4-.jpg

 

 

 

JUGEMENT-TA-AMIENS-18-07-2012--5-.jpg

 

 

Que ce fut dur, tous les moyens ont été utilisés afin que je ne prenne pas possession de ces compteurs réellement changés, vous allez voir qu'il ne s'agit pas de 26 compteurs comme la commune me l'a indiqué dans un 1er temps le 5 février 2010 :

 

 

 

1ère REPONSE LISTE MAIRIE DES COMPTEURS SOI-DISANT CHANGES

 

 

Et toujours pas dans un 2ème courrier, malgré la confirmation de la commune des 26 compteurs, répertoriés et remis le 26 février 2010 :

 

 

 

 

LISTE MAIRIE DES COMPTEURS SOI-DISANT CHANGES (26) 26-02-20

 

 

Puis coup de théâtre quelques semaines plus tard, le 16 avril 2010 :

 

 

 Liste des compteurs n'existant pas Mairie 16-04-2010

 

 

Alors là, comme par magie, (que maitrise bien le maire Jean-Luc Thibault, et ses adjoints), cette liste n'existe plus...

 

 


 

Nous avons un 1er adjoint, responsable unique de l'urbanisme, Dimitri Roland, en charge de la surveillance des travaux, nous avons trois représentants de la commission des travaux, Dimitri Roland, Roger Paris et Benoit Vasseur, et toujours le maire responsable unique de sa commune, et ceux-ci voudraient me faire croire, enfin vous faire croire que la liste des compteurs réellement changés n'existe pas ?

 

 

 

Quelle mauvaise foi ! 


 

Malheureusement, c'est devenu monnaie courante...

 

 

 

Et une nouvelle fois, c'est vous, les contribuables qui avez payé...

 

 

 

Voici maintenant en détail, les fiches communiquées une par une des 21 compteurs changés fin 2008, par ordre du Tribunal Administratif d'Amiens rendu le 18 juillet 2012 :

 

 

 

Fiche N° 1, le No 1 rue Gal Taupin :

 

1ER-COMPTEUR-1-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 2, le No 1 bis rue Gal Taupin :

 

2EME-COMPTEUR-1-BIS-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 3, le No 2 rue Gal Taupin :

 

3EME-COMPTEUR-2-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 4, le No 2 bis rue Gal Taupin :

 

4EME-COMPTEUR-2-BIS-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 5, le No 4 rue Gal Taupin :

 

5EME-COMPTEUR-4-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 6, le No 4 rue Gal Taupin :

 

6EME-COMPTEUR-4-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 7, le No 4 bis rue Gal Taupin :

 

7EME-COMPTEUR-4-BIS-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 8, le No 5 rue Gal Taupin :

 

8EME-COMPTEUR-5-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 9, le No 6 rue Gal Taupin :

 

9EME-COMPTEUR-6-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 10, le No 7 rue Gal Taupin :

 

10EME-COMPTEUR-7-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 11, le No 10 rue Gal Taupin :

 

11EME-COMPTEUR-10-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 12, le No 11 rue Gal Taupin :

 

12EME-COMPTEUR-11-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 13, le No 12 rue Gal Taupin :

 

13EME-COMPTEUR-12-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 14, le No 13 rue Gal Taupin :

 

14EME-COMPTEUR-13-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 15, le No 15 rue Gal Taupin :

 

15EME-COMPTEUR-15-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 16, le No 17 rue Gal Taupin :

 

16EME-COMPTEUR-17-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 17, le No 23 rue Gal Taupin :

 

17EME-COMPTEUR-23-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 18, le No 27 bis rue Gal Taupin :

 

18EME-COMPTEUR-27-BIS-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 19, le No 19 rue Gal Taupin :

 

19EME-COMPTEUR-19-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 20, le No 21 rue Gal Taupin :

 

20EME-COMPTEUR-21-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

Fiche N° 21, le No 27 bis rue Gal Taupin :

 

21EME-COMPTEUR-27-BIS-RUE-DU-GAL-TAUPIN.jpg

 

 

 

Cette liste est officielle et confirme mes propos d'il y a 4 ans, fin 2008 !

 

 

 

Une tranchée d'extension du réseau d'eau potable a bien été créée illégalement car sans autorisation par une délibération du conseil municipal, au profit exclusif du 1er adjoint, Dimitri Roland, qui en a profité pour prolonger celle-ci devant sa station d'épuration, de régulariser ses 3 compteurs privés, afin de les mettre dans le domaine public, avec la complicité de la SEAO-VEOLIA, et de la "SADE", aux frais de la commune, donc des contribuables !

 

 

 

Monsieur Roland était au moment de l'exécution de ces travaux, délégué unique de l'urbanisme, et faisant partie de la commission des travaux, appels d'offres, circulation et voirie, il avait bien la surveillance de ces travaux, et il était bien une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargé d'une mission de service public ou par une personne investie d'un mandat électif, il a donc bien pris sciemment un intérêt ou un avantage personnel dans ce marché public...

 

 

 

 

Le permis de construire ne pouvant pas être invoqué comme un motif de nécessité, car le compteur de la salle de réception de "La Grange de Montmartre" lui appartenant en privé, a été installé lui en 2007, donc bien avant les travaux concernés fin 2008 ! 

 

 


Moi, je dis que c'est "INADMISSIBLE", qu'un élu auxquels les concitoyens ont fait confiance lors du précédent vote municipal, agisse de la sorte, c'est un manquement au devoir de probité, c'est une prise illégale d'intérêts sanctionnée pénalement par la loi du code pénal 432-12...

 

 

 

 

On ne peut plus avoir confiance avec ce genre d'élu corrompu pour gérer notre commune, il faut que cela cesse enfin, et que des sanctions appropriées soient appliquées afin de dissuader la pratique de ces magouilles ignobles !

 

 

 

 

Dans ce marché public frauduleux, le contrat de délégation est très clair, c'était à la société SEAO-VEOLIA de prendre en charge les frais de facturation des changements de branchements en polyéthylène, c'est à dire en plastique noir, et non aux contribuables de Barbery, entrainant une nouvelle fois des subventions dont les montants n'étaient pas valides...

 

 

 

 

Pour conclure, j'ai déjà indiqué que cette extension avait été créée également, pour permettre à M. Roland Dimitri d'avoir un réseau d'eau potable, afin d'alimenter et de viabiliser à titre privé cette portion de rue pour de futures constructions au No 2 de la rue du Gal Taupin, et cela aux frais des contribuables !