22. COMMERCES A BARBERY, ILS DISPARAISSENT, ATTENTION SANS EUX PLUS DE VILLAGE.

 

 

VOICI LE BAR-TABAC-RESTAURANT-EPICERIE, RUE DU GENERAL TAUPIN :

 

IMG_1149.JPG

 

 

Ce commerce a fermé ses portes le 23 décembre 2011...

 

 

Pourquoi, comment ?

 

 

Peu importe, cela reste du domaine de la vie privée, malgré des promesses soi-disant faites à la commune de rester plus longtemps, mais vrai ou faux, le constat est réel !

 

 

 

Par contre, vous verrez que publiquement, des fraudes à l'urbanisme ont été effectuées également, toujours avec la complicité du maire, du 1er adjoint délégué unique de l'urbanisme, et de la 2eme adjointe, Françoise Sobcsyk, des travaux sans autorisations, mais pour les détails, voir la page No 28...

 

 

Par contre, le village devenant de plus en plus désert, la fermeture de ce commerce n'arrangera pas la situation, notamment aux personnes âgées, ou à celles et à ceux qui ne peuvent plus se déplacer avec un véhicule, ni également, à l'autre seul commerce restant en activité, la boulangerie !   

 

 

VOICI MAINTENANT LA BOULANGERIE, RUE DU GENERAL PATTON :

 

 

IMG 1129

 

 

Attention, il ne faudrait pas qu'elle disparaisse également, c'est le seul commerce restant...

 

 

La commune doit-être vigilante et c'est son devoir de faire en sorte que les commerces ne disparaissent pas...

 

 

Elle a le devoir d'aider ceux-ci au maximum, des aides et des subventions sont prévues pour cela...

 

 

Par exemple, elle pourrait racheter la partie épicerie seulement du Bar'bery, et y implantez la boulangerie actuelle, en créant une boulangerie-épicerie, dans le cas où personne ne reprendrait le Bar'bery, ou ne voudrait plus prendre en charge l'épicerie, ce serait une très bonne idée, un élu actuel le déclare également, il se reconnaitra...

 

 

Cela pourrait recréer un ou plusieurs emplois, et surtout garder une pérennité, pour des commerces indispensables aux habitants !

 

 

 

 

Ce serait plus utile et judicieux d'investir dans ce projet vital aux habitants, que de dépenser une fortune de 600 000€, pour les projets  pharaoniques de monsieur le maire et de ses amis agriculteurs, pour une petite rue et une petite impasse Emile Valentin, ne possédant pas et de loin le plus grand nombres d'habitants...

 

 

 

N'oublions pas que pour les travaux de la rue du Gal Taupin, concernant l'eau potable en 2008, la commune s'est endettée d'un crédit sur 8 ans 1/2 d'une somme de 80.000€...

 

 

 

La commune étant obligée de contacter un crédit pour une somme de 80.000€, combien d'année cette fois-ci pour les 600.000€ prévus pour "Emile Valentin" , 7 fois et demi ? Un crédit sur 75 ans si on tient compte de la multiplication ?

 

 

 

Où va l'endettement des habitants de Barbery, avec des élus pareils ?

 

 

 

 

Malheureusement, le restaurant du Bar'bery étant fermé, cela n'arrange pas les affaires de la boulangerie, où le premier s'approvisionnait...

 

 

 

Le pain est un aliment vital, l'alcool non...

 

 

Attention, vous serez très certainement contents, si par la suite, ce que je ne vous souhaite pas, d'être dépendant ou de ne plus pouvoir vous déplacer, d'avoir des commerces dans votre village !

 

 

 

 

 

A l'heure actuelle, début mars 2012, la gérance du Bar'bery a changé, c'est la famille Balossier qui ont repris celle-ci, il n'y a plus de tabac, plus d'épicerie, juste un bar et le restaurant, nous leur souhaitons une bonne arrivée, c'est une famille sympathique, et les prix pratiqués sont beaucoup plus raisonnables que du temps des "Delachaux" !

 

 

 

Malheureusement, le bar est toujours aussi mal fréquenté par des barriques à 2 pattes...

 

 

 

Le relais de La Poste sera repris dans le local du bureau de poste de la mairie de Barbery, c'est Corinne Detti qui assurera cette fonction, ce qui pour une fois est un très bon choix, une habitante de Barbery avec un handicap, pourtant lors de la réunion du conseil municipal, monsieur le maire avait déjà une autre idée du choix, mais Sylvie Thibault s'étant portée partie prenante pour Corinne, en élevant la voix pour orienter le choix en faveur de celle-ci, nous avions dit pour notre part depuis le début, que c'était le 1er choix en priorité, un choix légitime et nécessaire !

 

 

 

Pour en revenir à la boulangerie, je trouve anormal que celle-ci soit installé dans une habitation privée, en l'occurence les "Boucher-Courtier", où le logement est proche de l'insalubrité, le four à pain qui aurait besoin d'être électrique et neuf, cela donnerait du pain frais le matin et le soir, la commune peut acheter un local pour celle-ci, les nombreuses subventions accordées en priorité pour les commerces en milieu rural sont très nombreuses et favorisées par le Conseil général entre-autre...

 

 

 

 

 

C'est cela l'intérêt général !