08.SALLE COMMUNALE DE REUNIONS, RUE DU GAL PATTON, PAS D'APPEL D'OFFRE, IMPOSITION DE L'ARCHITECTE PERSONNEL DU 1ER ADJOINT PAR CELUI-C, DELIT DE FAVORITISME, ET SURTOUT UNE PARODIE DE PSEUDO FOYER.

 

 

 

SALLE COMMUNALE MULTIFONCTIONS, RUE DU GAL PATTON, PAS D'APPEL D'OFFRE, CHOIX DE L'ARCHITECTE PERSONNEL DU 1ER ADJOINT, DELIT DE FAVORITISME, ET SURTOUT UNE PARODIE DE PSEUDO FOYER... 

 

 

 

Nous nous retrouvons une nouvelle fois sur un dossier très étrange, bien ficelé, où un appel d’offre n’a pas été respecté, susceptible d’être un délit de favoritisme car le choix de gré à gré s’est porté par le 1er adjoint, délégué unique à l’urbanisme, sur son architecte privé qui a établi les plans de son permis de construire concernant « La grange de Montmartre », peu de temps auparavant sur la propriété personnelle des époux Roland, au no 1 de la rue du Général Taupin… 

 

 

 

Voici l'endroit où les élus veulent encore faire des travaux, car il y en a déjà eu auparavant, dans l'ancienne mairie, au no 10 de la rue du Gal Patton, un appartement que vous apercevez côté droit à l'étage est en location :


 

ancienne-mairie-10-rue-Gal-Patton--800x600-.jpg

 

 

 

Elle a été appelée dans un 1er temps, salle multifonctions, et maintenant elle est nommée salle de réunion ?

 

 

VOICI LE DESCRIPTIF DE L'ARCHITECTE

VINCENT FRANQUET DU 25/04/08 :

 

Programme Franquet 25 avril 2008

 

 

 

Programme-Franquet.2--25-avril-2008.jpg

 

 

Nos élus bienveillants, intelligents, mais surtout le maire, Jean-Luc Thibault, veulent uniquement de petites salles, (3), pour organiser des réunions, mais également peut-être selon ses dires, des baptêmes ou des communions, pour environ 80 personnes maximum, mais surtout pas de musique le soir...

 

 

Vous connaissez beaucoup de réunions familiales, conviviales, sans musique ?

 

 

 

Bien que nous ne soyons pas du même parti que celui de Mme Gaston Marie-Rose , conseillère municipale en poste, on ne peut pas dire que lors de son extrême "Angoisse", qu'elle est venue elle-même révéler lors du conseil municipal du 17 oct. 2011, ses colistiers ne l'ai beaucoup soutenu, en particulier le maire, pourtant cette dernière a voté "Pour", sur de nombreux projets personnels du maire !

 

 

 

Pour notre part, (vous verrez un peu plus tard l'historique de cette salle multifonctions, avec pas mal de révélations troublantes), nous pensons qu'une vraie salle de réception ou multifonctions doit exister à Barbery mais pas dans le centre-ville du village, afin de ne pas créer des troubles de voisinage, à la périphérie de notre village, nos concitoyens le mérite, regardez les autres communes à proximité, pour parodier, nous sommes un village de gaulois résistant au conformisme et surtout esseulé de possèder des élus au service réel des habitants...

 

 

 

 

 

Personnellement, nous sommes contre une salle multifonctions à cet endroit, c'est à dire rue du Général Patton, Mme Gaston Marie-Rose, conseillère municipale, il faut le rappeler, habitant presque en face, est donc venue manifester son angoisse le 17/10/11 contre la réalisation d'un tel projet...

 

 

 

Mais Madame Gaston, vous faites partie de l'équipe municipal en fonction, vous avez voté de nombreux projets personnels au profit du maire actuel, et bien assumer votre appartenance, il faut bien avouer d'ailleurs que votre angoisse n'a pas ému beaucoup d'élus de votre équipe ce soir-là, j'étais présent, cette salle se fera bien coute que coute, mais je vais y revenir un peu plus loin...

 

 

 

Il serait judicieux, d'y installer une boulangerie/épicerie à cet endroit, si d'aventure aucun autre endroit n'était possible pour celle-ci, plus moderne, plus accessible, plus propre, et qui ne serait pas tributaire d'un local privé appartenant encore à une famille d'agriculteurs, ne serait-ce que pour l'intérêt général, c'est à dire pour celui des habitants, notamment les personnes âgées, et non, pour les idées d'élus déconnectés avec la réalité de la vie, mais pas déconnectés pour leurs nombreux projets personnels...

 

 

 

 

Depuis des années il n'y a plus de vraie salle ou d'endroit dignes de ce nom, permettant aux habitants de Barbery, de pouvoir organiser leurs diverses réunions familiales, mariages, anniversaires, baptêmes, etc., aux jeunes de se réunir et d'effectuer des activités diverses, et cela est inadmissible...

 

 

 

Il existe une seule salle de réception, mais elle est privée, et de plus appartient au 1er adjoint, M. Dimitri Roland ainsi qu'à sa femme, le tarif étant à la hauteur du lieu, une très belle bâtisse, c'est à dire hors budget pour la plupart des habitants...

 

 

 

NOUS NOUS DEMANDONS D'AILLEURS , SI LE FAIT, QU'IL N'EXISTE TOUJOURS PAS DE VRAIE SALLE DIGNE DE CE NOM, ENFIN UN VRAI FOYER, ET CE N'EST PAS CERTAINEMENT PAS CE PROJET COUTEUX QUI CHANGERA LES CHOSES, N'EST PAS VOLONTAIREMENT UN VETO MANIFESTE DES ELUS DE BARBERY, OU DE CERTAINS, AFIN DE NE PAS CREER DE CONCURENCE A CETTE SALLE PRIVEE APPARTENANT AU 1ER ADJOINT, "LA GRANGE DE MONTMARTRE" ?

 

 

 

Enfin, n'y voyons pas de conflit d'intérêt, non, non, non...

 

 

Mais beaucoup d'élus ont dû oublier que dans leur jeunesse, ils étaient bien contents de profiter d'une salle des fêtes à Barbery, une vraie salle des fêtes, où jeunes et moins jeunes se retrouvaient avec plaisir, il est bien loin ce temps-là... 

 

 

Une salle des fêtes digne de ce nom est indispensable à Barbery, mais en périphérie du village, pour ne pas nuire à la tranquillité des habitants, quitte à mettre un peu plus d'argent dans celle-ci, mais 700.000€, pour une nouvelle fois rénover ce bâtiment, au no 10 de la rue du Gal Patton, est à nouveau inconsidéré, d'autant que celui-ci a déjà été rénové     ...

 

 

 

 

 

Voici maintenant le récit du cheminement des élus, anciens et nouveaux concernant cette salle multifonctions qui débute fin 2005, vous verrez l'incroyable scénario, qui dure depuis 7 ans quand même, avec beaucoup d'interrogations sur certains faits :

 

 

 

Lors du conseil municipal en date du mercredi 14 décembre 2005, sous la présidence du maire de l'époque, Yves Dubourg, une demande de subvention a été votée au titre de la DGE, pour l'aménagement d'un bâtiment communal en salle de rencontres, (un devis sera présenté lors d'un prochain conseil municipal)...


 

extrait-deliberation-merc-14-dec-2005.jpg

 

 

 

Le 17 janvier 2006, le devis cité plus haut, d'un montant de 47.730,86€ HT est accepté par la majorité du conseil municipal, pour l'agrandissement et réhabilitation de l'ancienne mairie et classe primaire, pour créer une salle multifonctions.


 

extrait-deliberation-mardi-17-jnvier-2006.jpg

 

 

Le devis, que je n'ai pas obtenu en ma possession, ayant été accepté lors du conseil municipal en date du lundi 5 mars 2007, ainsi que la proposition d'honoraires du CIB, (3000€ HT), ainsi que de l'architecte M. Héron, (1500€ HT).

 

 

extrait-deliberation-lundi-5-mars-2007.jpg

 

 

Une autorisation d'un permis de construire est même demandée et autorisée à l'unanimité, lors du conseil municipal en date du mardi 19 juin 2007.

 

 

demande-permis-de-construire--page-350-mardi-19-juin-2007.jpg

 

 

Mais, coup de théâtre, lors du conseil municipal en date du mardi 11 septembre 2007, c'est à dire 3 mois seulement après, en page 353, le maire Yves Dubourg propose de reporter ce projet, d'annuler et de pouvoir reporter la demande de subvention sur un autre projet ?

 

 

annulation-du-projet--par-Yves-Dubourg-page-353-.jpg

 

 

Le report de ce projet sera donc accepté et voté lors de ce conseil municipal du 11/09/07...

 

 

 Ce qui est curieux, c'est de trouver la mention, "Bon pour accord + signature du maire Yves Dubourg", sur la copie du CIB, conseil ingénierie du bâtiment en date du 16/03/2007 ?

 

 

Bon-pour-accord-Dubourg-du-16-03-2007.jpg

 

 

Curieux car, la commune m'indiquant n'avoir jamais réglée cette proposition d'honoraires, mais M. Dubourg Yves est un spécialiste des signatures "Bon pour accord", il suffit de se reporter au chemin St Nicolas, page no 1, où il a signé deux "Bon pour accord" avec deux montants différents, très fort le sieur Dubourg...

 

 

 

Par contre, la somme de l'architecte M. Héron, a bien été réglée d'un montant de 1794€ TTC, en date du 22 mai 2007, malgré le report de ce projet...

 

 

Bordereau-comptable-HERON-14-05-2007-1794--ttc.jpg

 

 

Lors des élections municipales en mars 2008, une nouvelle équipe municipale a été nommée, avec pour maire, M. Thibault Jean-Luc, et comme 1er adjoint, délégué unique à l'urbanisme par la suite, M. Roland Dimitri.

 

 

 

Et cela n'a pas trainé, 1 mois seulement après, lors du conseil municipal en date du 29 avril 2008, le 1er adjoint, M. Roland Dimitri propose au conseil municipal, enfin impose une nouvelle faisabilité pour la salle multifonctions, mais avec un seul choix possible, celui de prendre un nouvel architecte, M. Franquet Vincent, pour un montant d'honoraires de 1800€ HT + 10990€ HT = 11990€ HT = 14340,04€ TTC, rien que cela ?

 

 

Voici l'extrait envoyé à la Sous-préfecture de Senlis :

 

Extrait Franquet Roland 23-04-2008 sans appel d'offre

 

 

 

Le mémoire des honoraires de M. Franquet Vincent :

 

 

Memoire-d-honoraires-24-janv-2009-11990--HT-.jpg

 

 

Memoire-2-d-honoraires-24-janv-2009-11990--HT--copie-1.jpg

 

 

Et voici les bordereaux de paiement déjà effectués au profit de M. Franquet Vincent :

 

1er paiement d'un montant de 4598,62€ le 28/10/08 :

 

 

Bordereau-comptable-28-10-2008-4598-62--.jpg

 

 

2ème paiement d'un montant de 9741,42€ le 17/02/09 :

 

 

 Bordereau-comptable-17-02-2009-9741-42---copie-1.jpg

 

 

Pourquoi ne pas avoir repris les études déjà payés de l'architecte précédant, M. Héron, qui eux étaient raisonnables et non hors de prix, ainsi qu'également celles de la société d'architecture CIB ?

 

 

 

Ah, mais il est vrai que l'architecte, M. Franquet Vincent était également l'architecte privé de M. Roland Dimitri, pour la réalisation de son étude privée de la "Grange de Montmartre", ceci expliquant peut-être cela...

 

 

Le montant de 14340,04€ TTC a bien été réglé à M. Franquet, lors des bordereaux de mandats en date du 28/10/2008 et du 17/02/2009.

 

 

 

Par contre, aucun appel d'offre n'a été indiqué lors de ce conseil municipal du 29 avril 2008, et c'est bien M. Roland Dimitri, 1er adjoint unique de l'urbanisme, faisant partie de la commission des travaux qui a présenté, on pourrait même dire imposé ce projet, ce qui totalement illégal !

 

 

Serions-nous encore en présence d'un délit de favoritisme ?

 

 

Il faut dire que depuis avril 2008, nous ne retrouvons plus trace de l'architecte M. Franquet Vincent, dans les nouveaux projets de la commune de Barbery...

 

Bizarre, bizarre !

 

 

Lors du conseil municipal du jeudi 9 octobre 2008, la 1ère étude a été abandonné par la commission des travaux car trop coûteuse, présentation d'une 2ème étude, voir ci-dessous les détails. 

 

 

Lors du conseil municipal en date du 16 décembre 2008, nous retrouvons donc l'indication qu'une 1ère étude trop coûteuse a été abandonnée par la commission des travaux, d'un montant de 879.645€ HT. Une présentation d'une 2ème étude sur le bâtiment existant avec 1 grande salle polyvalente au RDC d'environ 80m2, toilettes, cuisine, rangement, et au 1er étage, 1 salle de réunion d'environ 28m2, et une autre d'environ 60m2. Le conseil municipal donnant son accord pour la poursuite de l'étude de ce second projet moins coûteux.

 

 

 

extrait-deliberation-le-16-decembre-2008.jpg

 

 

 

Moins coûteux ?

 

Celui-ci est d'environ 700.000€  quand même, nous sommes très loin des 47.730,86€ HT prévus avec M. Héron, malheureusement, toujours la folie des grandeurs de certains de nos élus pour pas grand-chose, à moins que, mais pas au profit des habitants et des contribuables...

 

 

 

Mais autre détail très troublant, c'est le contenu en pages 426 et 427, du conseil municipal en date du mardi 2 juin 2009, je cite, "Monsieur le maire expose au conseil municipal qu'il est nécessaire de faire une décision modificative au budget général 2009, de façon à pouvoir régler les travaux supplémentaires effectués par l'entreprise Froissart, pour l'aménagement de la place du Sénateur Roland, en attente de subventions. Il conviendra de prendre des crédits au compte 21318, opération 130, (clos st Rémi), pour un montant de 22.470,89€ et de les verser au compte 2151, opération 104, (aménagement de la place du Sénateur Roland), pour un montant de 22.470,89€. Le conseil municipal, après en avoir délibéré, vote suivant : 15 voix pour, 0 voix contre, 0 abstention, la décision modificative."

 

 

Depuis quand peut-on faire ce genre de manoeuvre lorsqu'un projet n'est pas annulé ?

 

 

Est-ce réglementaire ?

 

 

Il n'y a donc plus de crédit pour le projet du clos st Rémi ?

 

Rebondissement :

 

Au mois de mai 2012, une subvention du conseil général vient d'être octroyé à la commune de Barbery d'un montant de 250.000 € pour les lot 1 et 2, la rénovation de ces salles de réunions vont bien avoir lieu...

 

 

Mais ce qui est bizarre, c'est que initialement, la subvention devait être versée en 2 fois, deux lot 1 et 2, sous 2 années, et là, elle est versée en totalité ?

 

 

 

Demande-de-subvention--17-06-2011-en-2-lots-sur-2-annees-.jpg

 

 

Bizarre, bizarre...

 

 

Est-ce le fait que j'ai alerté le Président du Conseil Général par lettre recommandée le 12 avril 2012 ?


 

Revenons maintenant à ce qui attend cette chère Madame Gaston, conseillère fidèle d'entre toutes les fidèles à M. Thibault Jean-Luc, dans les prochains mois une fois les travaux terminés, ainsi que les riverains de la rue du Général Patton...

 

 

 

Voici quelques photos prises lors de la brocante annuelle, la 2ème partie de la rue du Gal Taupin étant fermée, les voitures se sont garées là où elles le pouvaient, et voici ce que cela a donné, et ce que cela donnera prochainement pour ceux qui viendront dans cette salle de réunion, le week-end en famille nombreuse...

 

1ère photo :

 

 

05-SEPTEMBRE-2012-014.JPG

 

 

      2ème photo :


 

05-SEPTEMBRE-2012-015.JPG

 

 

3ème photo :

les voitures sont devant le domicile de Mme Gaston comme elle le redoutait, lors de son angoisse le 17/10/2011, et là encore ce n'est pas méchant...

 

05-SEPTEMBRE-2012-016.JPG

 

 

4ème photo :


 

05-SEPTEMBRE-2012-017.JPG

 

 

 

5ème photo :


 

05-SEPTEMBRE-2012-018.JPG

 

 

 

6ème photo :

 


05-SEPTEMBRE-2012-019.JPG

 

 

      Et oui, il y en a partout, et comme le parking de la grande place, enfin c'est comme cela qu'on l'appelait dans le temps, mais des élus très intelligents et surtout pourvus de bon sens, l'on réduit à seulement 15 places + 1 place d'handicapé, elle s'appelle désormais la place du Sénateur Roland...

 

 

Or ces 15 places servent déjà à ceux et à celles fréquentant le café, puis à certains riverains se garant régulièrement sur celui-ci, il ne reste donc plus beaucoup de places pour les nombreuses voitures qui viendront à la salle de réunion...

 

 

 

septembre-2012-003.JPG


 septembre-2012-002.JPG

 

 

septembre-2012-004.JPG

 

 

Et dire, que les riverains de l'ancien foyer se trouvant justement avant sur la place du Sénateur Roland, se plaignaient du bruit des nombreux aller et venues des gens et surtout des moteurs de voiture, qui venaient souvent à l'ancien foyer, riverains dont fait partie Mme Gaston, revivront les nuisances qu'ils ont déjà connus, et peut-être même en pire, l'intelligence de Jean-Luc Thibault n'a fait que de déplacer le problème rencontré il y a quelques années, de quelques mètres seulement, mais il s'en fiche, il n'habite pas à côté !

 

 

Bravo M. Thibault...

 

 

Pourtant, il y a d'autres endroits où pourrait-être installé un vrai foyer ou une vraie salle multifonctions digne de ce nom, sans nuire à la tranquillité des habitants, que ce soit sonore par la musique ou par le passage des nombreux véhicules...

 

 

Mais pensez-vous, il va vous dire que c'est un village rural, mais c'est l'équipe en place qui est rural, très rural, en particulier son maire et de très loin...

 

 

700.000 € pour engendrer des nuisances, chapeau bas...